Partenaires

Le programme OPERA est mis en oeuvre grâce aux soutiens multiformes de partenaires que nous vous présentons ici :

Le Partenariat mondial pour l’éducation (PME)

PMECréé en 2002, le Partenariat mondial pour l’éducation rassemble près de 60 pays en développement et plus de 30 organismes bilatéraux, régionaux et internationaux, ainsi que des banques de développement, des entreprises du secteur privé, des enseignants et des groupes locaux et mondiaux de la société civile.

Son Partenariat a radicalement transformé la coopération internationale dans le domaine de l’éducation.

Il offre aux pays en développement partenaires les incitations, les ressources et le soutien technique nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre des plans d’éducation solides. Les membres du Partenariat mobilisent et coordonnent des ressources pour atteindre les objectifs de ces plans et faire en sorte que davantage d’enfants soient scolarisés et bénéficient d’un enseignement de meilleure qualité.

En facilitant le dialogue entre les membres autour d’objectifs communs, ce modèle de partenariat unique favorise la responsabilité mutuelle ainsi que la transparence à tous les niveaux. Le soutien apporté renforce le développement du système éducatif des pays en développement dans son ensemble et permet d’assurer le suivi et la coordination des flux de financement externe de l’éducation, de façon à réduire la dépendance des pays à l’égard de l’aide.

Pour en savoir plus, visitez le site web : http://www.partenariatmondial.org

L’Agence française de développement (AFD)

AFDEtablissement public au cœur du dispositif français de coopération, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour  lutter contre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Pour en savoir plus, voir le site : http://www.afd.fr

Le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation du Burkina Faso (MENA)

Le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation. Depuis sa création, le Ministère a connu plusieurs dénominations en fonction des options politiques et stratégiques définies par les dirigeants du pays.

Du Ministère de l’éducation nationale et de la culture de 1957 à 1967, l’institution a pris la dénomination de Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports de 1967 à 1971.

De 1971 à 1976, le département devint tout court Ministère de l’éducation nationale. De 1976 à 1982, la dénomination de départ refait surface et à partir de 1982, le Ministère eu en charge les arts et la culture en même temps que l’éducation nationale jusqu’en 1987. A partir de 1988 le département devint celui de l’enseignement de base et de l’alphabétisation de masse.

Après avoir eu en charge l’enseignement du premier degré et celui du second degré à certaines périodes, le ministère s’occupe spécifiquement de l’enseignement de base et de l’alphabétisation depuis juin 1995 d’où sa dénomination actuelle.

Pour en savoir plus, le site web du MENA : http://www.meba.gov.bf

L’Université de Koudougou (UK) représentant le Ministère des enseignements secondaire et supérieur du Burkina Faso

L’Université de Koudougou est née du développement de l’Ecole normale supérieure de Koudougou et possède ainsi une longue expérience dans le domaine de la formation des enseignants. Elle abrite le Laboratoire de psychopédagogie, d’andragogie, de mesure et d’évaluation et de politiques éducatives (LAPAME) dont l’expertise est mise au service d’OPERA. L’organisation et le fonctionnement de l’Université de Koudougou sont régis par un statut approuvé en conseil de Ministre par le DECRET N°2005-564/PRES/PM/MESSRS/MFB portant approbation des statuts de l’Université de Koudougou. Les structures administratives et techniques de l’Université de Koudougou sont:

  • Le Conseil d’Administation (CA)
  • Le Conseil de la Formation et de la Vie universitaire (CFVU)
  • Le Conseil Scientifique (CS)
  • La Présidence
  • Des services centraux et rattachés
  • Les établissements d’enseignements, de recherche et/ou de formation professionnelle.

Pour en savoir plus , voir le site web : http://www.univ-koudougou.bf/

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF)

L’Agence universitaire de la Francophonie est une des plus grandes associations d’universités au monde, avec 776 établissements membres dans 98 pays. Elle rassemble des institutions d’enseignement supérieur et de recherche des cinq continents utilisant le français comme langue d’enseignement et de recherche. Fondée en 1961 pour instituer entre les universités de langue française un lien de coopération permettant d’intensifier leurs échanges, elle a intégré la Francophonie institutionnelle en 1989 en devenant son opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche. La charte de la Francophonie de 2005 définit l’AUF comme une institution de la Francophonie, et les nombreux accords de siège que l’AUF a signés avec les États où elle est implantée lui permettent de bénéficier d’un statut juridique d’organisation internationale, dotée de privilèges et d’immunités lui facilitant la réalisation de ses missions.

Pour en savoir plus : http://www.auf.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>